Gérer le budget d’une famille monoparentale

vignette
Ne disposant que d’un seul revenu, une famille monoparentale est plus exposée aux difficultés financières que les autres familles. Vous pouvez néanmoins agir pour bénéficier du soutien de l’État. Le statut de famille monoparentale donne en effet accès à certains avantages sociaux ou financiers.
L’aide aux charges du foyer

Pour soutenir le budget de la famille monoparentale, la Caisse d’Allocation Familiale (CAF) octroie au parent esseulé une somme de 87,14 euros par mois et par enfant. Une demande dûment remplie attestant votre situation est à adresser à la CAF la plus proche de votre domicile.

En matière de transport, la SNCF peut aussi vous octroyer la Carte Famille Nombreuse qui vous permet de bénéficier de tarif préférentiel en train. Cette Carte donne aussi accès à quelques musées ou à des équipements sportifs à prix réduit.

Les diverses facilitations

Le paiement des impôts peut être étalé lorsque, suite à un divorce ou à un décès, les revenus de votre ménage ont baissé de 30%. Présentez votre demande au service des impôts avec vos trois derniers bulletins de paie ou tout autre justificatif de revenus.

À l’école de vos enfants, vous pouvez aussi obtenir une aide pour la cantine. C’est un soutien financier que vous obtiendrez en présentant une demande auprès de l’établissement.
Côté santé, envisagez un accès facilité à une complémentaire santé. Celle-ci est en effet accordée en considérant les revenus du demandeur. Déposez votre demande à votre caisse d’assurance maladie pour recevoir une attestation de droit à l’aide complémentaire santé. Vous présenterez alors ce document auprès d’une mutuelle ou d’une compagnie d’assurance.

Les autres pistes et soutiens

Réviser à la baisse votre contrat d’assurance habitation, déménager dans un logement moins cher (une HLM par exemple), obtenir des chèques gratuits, souscrire un prêt d’honneur auprès de la CAF, etc. Les possibilités pour vous aider à gérer au mieux vos ressources financières sont bien nombreuses, étudiez-les et utilisez-les.
Ces aides s’adressent en majorité aux familles monoparentales dont les enfants ont moins de 18 ou 20 ans.