Fournitures scolaires : astuces pour dépenser moins

À la rentrée, certains parents dépensent une fortune pour acheter les fournitures scolaires de leurs enfants. Il existe heureusement des astuces simples qui peuvent vous permettre de réaliser des économies non négligeables. 

Bien définir en amont les priorités budgétaires


Pour ne pas dépenser plus que prévu, il est conseillé de bien définir vos besoins, et surtout vos priorités budgétaires. Avant de mettre les pieds dans le magasin où vous achèterez vos articles scolaires, vous devez prendre votre temps pour mettre sur papier toutes les fournitures de vos enfants. Et une fois dans la librairie, restez ferme et contentez-vous de ce qui est écrit. Il est préférable de ne pas faire cette course avec vos petits, car ils risquent de vous obliger à acheter ce que vous ne voulez pas.

Une autre superbe idée est de viser les promotions. Parfois, certaines offres peuvent vous permettre de faire des économies subséquentes. N’hésitez donc pas de fouiner afin de dénicher les promotions les plus avantageuses. Mais attention : parfois, deux cahiers peuvent couter plus cher que lorsqu’on les achète séparément. Faites des calculs pour voir si ce type de promo est vraiment intéressant.

Pour ne pas trop dépenser, il peut être génial de réutiliser les affaires de l’année passée. Fouillez dans la chambre de vos enfants. Vous pouvez tomber par exemple sur une gomme, une équerre ou une cartouche d’encre qui peuvent encore servir. Aussi, ne soyez pas gêné de demander à certains de vos proches de vous donner des fournitures scolaires que leurs enfants n’utilisent plus. Cela pourrait vous aider.

 

 

Pour épargner chaque semaine

Il est tout à fait envisageable de générer une petite épargne chaque fin de semaine. Pour cela, il suffit de dépenser malin et d’avoir une autodiscipline stricte.

 

Faire des comptes réguliers

 

Il est conseillé d’enregistrer les dépenses journalières en usant d’un logiciel même s’il ne s’agit que d’Excel. C’est une tâche qui ne prend pas plus de 5 minutes de la journée. Avant de faire les comptes, il convient de jeter un œil sur les réserves et de rayer les articles existants qui n’ont pas encore besoin d’être achetés. Cela permet déjà de générer une petite économie. En fin de semaine, ces petits écarts se révèleront importants.

 

Fixer un montant à économiser

 

Au lieu de s’attendre à économiser le reste du salaire, autant se fixer un plafond à ne pas dépasser. Une autre astuce consiste à établir une somme qui doit impérativement être économisée en fin de semaine. Il faut alors dresser une liste de dépenses quotidiennes qui permet de rester dans la limite d’argent à ne pas dépasser. Cela peut être d’une dizaine à quelques centaines d’euros. Pour parvenir à cette fin, il faut toutefois éviter les achats compulsifs qui ne servent pas vraiment. Dès lors, il faudra faire l’impasse sur les produits cosmétiques, le grignotage ou encore les sorties entre amis. Il faut également songer à acheter de grosses provisions sur le mois pour éviter d’acheter au détail qui revient plus cher.

 

Placer l’argent à la banque

 

Il n’est pas difficile de se retenir la première semaine, mais une fois que l’économie atteint un certain montant, il devient ardu de résister à l’envie de faire des dépenses. Aussi, il est recommandé de verser son argent à la banque même si cela devait se faire toutes les semaines. Encore faut-il choisir de placer les économies sur un compte bloqué pour éviter de procéder à des retraits d’argents par carte bancaire.

 

Comment limiter les dépenses de la rentrée scolaire ?

Après les vacances, place à la rentrée scolaire qui génère de nombreuses dépenses. En plus de l’achat du matériel scolaire, les parents doivent trouver de l’argent pour offrir des vêtements et chaussures à leurs enfants et penser aux frais de transport. Dans les familles nombreuses, les débuts de rentrée scolaire sont très souvent difficiles à gérer. Celles-ci gagneraient à mettre en pratique les conseils suivants pour limiter les dépenses qui découlent de la scolarisation de leurs progénitures.

Lire la suite de Comment limiter les dépenses de la rentrée scolaire ?