L’importance du reste à vivre

vignette

Afin d’évaluer de manière pratique la capacité d’emprunt, il est souhaitable de considérer la capacité d’endettement, mais aussi le reste à vivre. De quoi s’agit-il, et quelle est son importance ? Réponse ici.


Qu’est-ce que le reste à vivre ?
Il s’agit du budget disponible pour faire vivre le foyer pendant un mois. Le reste à vivre est la somme qu’il reste pour les besoins quotidiens après soustraction de toutes les charges fixes dont il faut s’acquitter.

Comment calculer sa valeur exacte ?
Lorsqu’un consommateur établit le calcul de son reste à vivre, il soustrait spontanément de son budget les charges qui apparaissent mensuellement sur son relevé bancaire. Mais cela demeure insuffisant. En effet, il est également indispensable d’inclure les dépenses annualisées qui ne sont payées qu’une à quatre fois dans l’année.
Ces dépenses annualisées comprennent notamment les diverses assurances habitation ou liées aux véhicules, les impositions et les taxes, ainsi que les différents frais de copropriété. Pour établir un calcul précis, les frais payés annuellement doivent être rapportés au nombre de mois dans une année. Il est conseillé de faire de même pour les revenus qui ne sont perçus qu’une fois par an. Cela implique le treizième mois ou encore les intérêts perçus sur une assurance vie.

Faire appel aux services d’un conseiller bancaire
Les personnes vivant dans une situation de surendettement en arrivent souvent à cette condition à cause de la facilité d’obtention de crédits. Contracter un prêt ne nécessite plus un aval obligatoire d’un organisme de crédit traditionnel, et peut s’effectuer autant en ligne que dans des lieux de commerces associés à des établissements de crédit divers. S
i la question du reste à vivre est primordiale dans l’étude du dossier d’un consommateur, les agents qui en sont chargés ne procèdent que rarement à un examen approfondi de la situation financière du client. D’ailleurs, les procédures d’accord de crédit y sont rapides. Afin d’établir un reste à vivre suffisant pour pallier aux besoins familiaux, il est alors nécessaire de consulter un conseiller bancaire qui pourra aider à évaluer précisément la somme qu’il restera pour le mois.
Il est préférable pour le client de choisir un conseiller avec lequel il a l’habitude de traiter, car celui-ci pourra facilement fournir des conseils adaptés à sa situation et à ses attentes. Sa connaissance du mode de gestion budgétaire du client en fait un conseiller de choix. Cela offrira également au client l’occasion de demander une offre personnalisée à son banquier.